Stratégie poker - Stratégies pour jouer au poker en ligne et live - Jeu. 16/12/2010 - 12:53 CET

Cash Game : Jouer la Big Blind

Avant le flop, le joueur qui est de Big Blind a de gros avantages sur les autres. – Il parle en dernier, et a une vision globale de ce que sera le coup. – Sa cote est souvent très favorable, car il a déjà investi dans le coup, et il faut rajouter souvent peu d’argent […]

Cash Game : Jouer la Big BlindCash Game : Jouer la Big Blind

Avant le flop, le joueur qui est de Big Blind a de gros avantages sur les autres. – Il parle en dernier, et a une vision globale de ce que sera le coup. – Sa cote est souvent très favorable, car il a déjà investi dans le coup, et il faut rajouter souvent peu d’argent pour voir le flop. Ce flop sera d’ailleurs souvent gratuit. En revanche, après le flop, sa position se détériore, car il parlera au mieux en deuxième. En considérant la combinaison des 3 particularités liées à sa position, le joueur de grosse blinde sera tenté d’élargir son jeu en raison de sa cote, mais de le resserrer en raison de sa position.

Un mot sur la cote

Attention dans l’évaluation de votre cote. En effet, comme vous parlerez en premier, vous risquez d’être obligé de jeter la meilleure main. Exemple :Vous touchez 83 dépareillés. 3 joueurs ont payé une relance égale à 3BB. Il y’a 13,5BB dans le pot. Vous devez en payer 2 pour voir un flop à 15,5BB. La cote est excellente, vous vous dites que vous devez payer ! Imaginons le cas favorable où vous touchez quelque chose. Je ne parle pas du full house, mais disons la top paire. Le flop est 864. Votre kicker est très faible. Votre main est moyenne, vous checkez pour contrôler le pot. Un joueur (celui qui avait relancé) mise les ¾ du pot, un autre paye et les deux autres se couchent. Vous êtes sans doute face aux mains suivantes : Paire supérieure, Paire max avec meilleur kicker, 2 overcards (Type AK ou AQ), tirages quinte…. Ou un bluff, mais c’est peu probable avec deux joueurs encore dans le coup. Il est très difficile pour vous de payer. Vous vous couchez, les deux joueurs partent à tapis et retournent AK. La turn est J et la River un T. Ils partagent le coup. Vous avez jeté la meilleure main ! Finalement, vous n’auriez pu payer qu’avec 2 paires ou plus (brelan ou full). Si vous aviez envisagé la cote pour toucher 2 paires ou plus, vous n’auriez sans doute pas payé ! C’est là, toutes les limites du calcul de cote.

Le Texas Hold’em est un jeu de position

Prenons un autre exemple. Vous avez AA (Pique et Trèfle) en Big Blinde ! Le rêve….. ou presque. La position n’est vraiment pas terrible. Vous faites une relance standard, et êtes suivi par un seul joueur. Imaginons deux types de flop. Flop 1 : A76. Vous avez un brelan d’As. Maintenant, votre préoccupation est de gagner le maximum de jetons. Si vous misez fort, votre adversaire ne paiera qu’avec un As ou un brelan, c’est-à-dire rarement. Si vous misez peu, il vous paiera avec un tirage quinte, car vous lui offrez la cote nécessaire. Vous avez donc commis une erreur. Si vous checkez, dans l’espoir de relancer, ce plan ne fonctionnera, que rarement. En effet, vous avez relancé préflop, et un check de votre part pourra paraitre suspect. Même avec KK en main, un bon joueur sera prudent, à cause de l’As au Flop. Flop 2 : QJ9, à cœur. Vous avez encore sans doute la meilleure main, mais le coup est très probablement paralysé….. à moins que vous ne soyez face à une Flush ou une Quinte, qui dans les deux cas vous battent ! Ces deux exemples illustrent la difficulté de jouer au Big Blind. Vous devez sélectionner vos mains avec choix. Rappelez vous que les rentabiliser sera plus difficile qu’en fin de parole. Votre cote implicite est souvent très faible. Vous passerez donc plus souvent, même avec une bonne cote. Bon poker. FrenchAero pour JouerAuPoker.fr

Continue ta lecture...

Pour la 5e années consécutive, la compétition... Lire l’article

Derniers articles Top Shark Academy Sur Winamax : 50 000 Euros de Contrat Pro à Gagner
Jouez au poker sur votre tablette avec winamax !