Stratégie poker - Stratégies pour jouer au poker en ligne et live - Ven. 14/08/2009 - 16:09 CEST

La Notion de Gap Concept au Poker Texas Hold’em

Beaucoup de stratégies reposent sur les mathématiques au poker, mais certains points stratégiques reposent aussi sur du bon sens et de la compréhension. C’est le cas pour la théorie que l’on appelle "<strong>Gap Concept</strong>" . Cette notion est très simple à comprendre, elle a été élaborée par <strong>David Slansky</strong>, le célèbre joueur de poker et théoricien qui a mis en place toute la <a href="http://www.joueraupoker.fr/strategies-poker/classification-des-mains-de-depart-au-poker-20.html">classification des mains de départ au poker</a>.

Le principe coule de source mais l’application est rarement respectée, c’est d’ailleurs pour cela que cette théorie n’est pas bien connue par une grande majorité de joueurs qui ont tendance à réduire cette théorie à la force potentielle de leur main.

<strong>David Slansky</strong> a définit cette théorie en une phrase: "il faut une main plus forte pour suivre une relance que pour ouvrir, et par voie de conséquences, il faut une main encore plus forte pour relancer une mise déjà effectuée que simplement suivre une relance." Cette notion paraît simple à appliquer mais encore faut-il bien la comprendre pour la mettre en oeuvre.
<p style="padding-bottom: 15px;"></p>

<h2>Précision sur le Gap Concept et application de la notion</h2>
La notion de Gap Concept implique la chose suivante: lorsque vous subissez une ouverture d’un joueur qui vous précède, bien souvent vous allez devoir jeter votre main, alors qu’en temps normal, avec cette main, vous auriez surement suivi, voir relancé suivant votre position autour de la table. En effet, si un adversaire a limpé avant vous (il a simplement effectué une mise), votre main, même en bonne position sur la table perd alors de sa valeur car vous n’êtes plus le premier à agir et si vous décidiez de payer la mise de votre adversaire, vous n’auriez alors aucune information sur la valeur réelle de sa main: bien sur la relance est fortement déconseillée si votre main est une main dominée comme Kx Qx Ax 10x.

Vous vous retrouvez donc à devoir jeter une main que vous auriez jouée exactement dans la même situation, mais l’indice délivré par un (ou des) joueur(s) en entrant dans la main, vous indique de ne pas jouer cette main et encore moins de la relancer: vous devez donc passer votre tour même si cette main vous paraissait jouable de prime abord.
Il y a donc un décalage entre ce que l’on pensait faire et ce que l’on doit faire une fois que les joueurs situés avant nous ont agit. C’est ainsi que l’on peut traduire l’expression "Gap Concept" par le "concept du décalage".
<p style="padding-bottom: 15px;"></p>

Nous venons de faire un point sur les mains à potentiel qui méritaient de voir un flop mais dont la valeur est minorée par l’action des joueurs qui nous précèdent. Parlons maintenant des mains fortes comme :ax :qx , :ax :jx ou même :Tx :Tx et :Jx :Jx …. comment se comporte-t’elle selon cette théorie du Gap Concept ?
<p style="padding-bottom: 15px;"></p>

<h3>Le cas des mains fortes comme :ax :qx et :tx :tx</h3>
<p class="alignleft" style="margin-left: 5px; margin-right: 5px; float: left;"><img title="All in est bien souvent une action qui met en péril votre tournoi " src="http://www.joueraupoker.fr/wp-content/uploads/2009/08/poker-all-in.jpg" alt="All in " /></p>

Imaginons maintenant un cas qui est loin d’être hypothétique, vous possédez :ax :qx dans un pot qui est relancé puis sur-relancé: vous allez voir que ce genre de configuration se produit très souvent, et c’est d’ailleurs sur ce genre de coups que vous perdez le plus de jetons. Le Gap Concept vous dicte clairement l’action à envisager: vous devez passer votre main sans même avoir de regrets !

Dans ce genre de situation, vous êtes clairement dominé par un éventail de main très impressionnant: toutes les paires (vous n’avez globalement moins 50% de chances de gagner) et les :ax :kx sont largement devant vous et si à cela on ajoute les mains sur lesquelles vous êtes très proches comme :5h :6h (vous n’avez que 55% de chance de gagner) alors l’éventail ds possibilités qui s’offrent à vous devient très réduit: vous devez bien évidemment passer votre tour. Cet exemple illustre parfaitement la notion de "Gap Concept" : une main avec laquelle vous auriez pu partir all-in si il n’y avait pas eu d’actions avant vous, se retrouve sans valeur à cause des actions sur le pot.
<p style="padding-bottom: 15px;"></p>

Cette notion de "Gap" est donc la différence de potentiel de votre main en fonction des actions qui vous précède: cela parraît tellement évident que vous avez déjà pratiqué ce raisonnement de manière naturelle sur des mains moyennes: essayer maintenant de la mettre en application sur des mains relativement fortes comme vos paires de :tx ou vous paires de :jx ! Toute la différence est là… entre un bon joueur et un excellent joueur, tout réside dans ce genre de détail.
<p style="padding-bottom: 15px;"></p>

Ne perdez jamais de vue que c’est souvent sur un Fold que l’on gagne un tournoi : toute la différence entre un joueur de talent et un joueur standard réside dans le pouvoir de décision. Vous pouvez à n’importe quel moment décider de jeter une main énorme, même avant le flop, si le "Gap" est vraiment trop élevé. Surtout en début de tournoi…
<p style="padding-bottom: 15px;"></p>

Bonne chance à tous !
<p style="padding-bottom: 15px;"></p>
<p style="padding-bottom: 15px;"></p>

Continue ta lecture...

Pour la 5e années consécutive, la compétition... Lire l’article

Derniers articles Top Shark Academy Sur Winamax : 50 000 Euros de Contrat Pro à Gagner
Jouez au poker sur votre tablette avec winamax !