Biographies et interviews de joueurs de poker professionnels - Ven. 19/07/2013 - 16:04 CEST

WSOP 2013 : Comment Les November Nine Ont-ils Monté Leur Stack ?

Maintenant que nous connaissons les November Nine de ce Main Event des WSOP 2013, retour sur la façon dont ils sont parvenus à venir à bout des 6 352 joueurs au départ …

WSOP 2013 : Comment Les November Nine Ont-ils Monté Leur Stack ?WSOP 2013 : Comment Les November Nine Ont-ils Monté Leur Stack ?

Nous avons passé les dix derniers jours à pronostiquer, en regardant les tendances, le niveau des chip leaders, et en comptant tous les stacks moyens. Aujourd’hui, nous avons nos November Nine. Dans cet article, plutôt que de faire des prédicitons, nous allons jeter un coup d’oeil à la façon dont ces neuf joueurs ont tiré leur épingle du jeu au cours de ce Main Event, en revenant sur les points forts mais aussi les moments difficiles lors de leur aventure jusqu’à la table finale.

JC Tran a touché le fond avant de rejoindre le sommet

Il aura peut être le plus gros tapis de la table finale de Novembre, pourtant JC Tran a eu le pire début de tournoi de tous les « November Nine ». Il a fini le jour 1 avec seulement 3.100 jetons alors que le stack de départ était de 30.000 jetons.

JC tran confie qu’il a eu quelques moments difficiles tôt dans le tournoi, voyant son stack fondre jusqu’à 6 Blinds et demi avant de réussir à doubler et commencer le début de sa remontée. Quand on regarde le chip count de JC Tran, on voit qu’il a maintenu un stack dans la moyenne jusqu’au début d’un good run de folie.

Du jour 5 au jour 6, il a triplé son stack en finissant dans le top 5 du chip count. Enfin au jour 7, la journée la plus importante de l’été, Tran refait des miracles, en transformant ses 12 millions de jetons en 38 millions, prenant dans le même temps le chip lead avec 8.3 millions de jetons d’avance sur le reste de ses concurrents à la table finale.

Jour 1C : 33.100

Jour 2C : 119.300

Jour 3 : 217.000

Jour 4 : 1.141.000

Jour 5 : 3.280.000

Jour 6 : 11.970.000

Table Finale : 38.000.000

 

Amir Levahot : 1h de rush dans 6 jours de tournois

Le plus gros exploit d’Amir Levahot, qui a déjà remporté un bracelet de champion du monde, n’est pas d’avoir monté un tapis à la fin de chaque journée mais d’être passé de 1.700.000 de jetons à 17.000.000 en un seul niveau lors du jour 7, plus que ce qu’il avait reussi à gagner lors des 6 premiers jours, ce qui lui a permis de verouiller son siège pour la table finale avec le deuxième plus gros tapis.

Jour 1B : 39.550

Jour 2C : 201.200

Jour 3 : 679.000

Jour 4 : 1.783.000

Jour 5 : 2.655.000

Jour 6 : 7.385.000

Table Finale : 29.700.000

 

Marc-Etienne McLaughin superstitieux ?

A la fin du jour 5, Marc-Etienne McLaughin vient de perdre l’honneur du chip lead, ses 6.695.000 jetons étant à 350.000 jetons du chip lead. Au lieu de cela, il s’installe à la seconde place, alors que tous les médias sont concentrés sur la fin du run de Sami Rustom qui vient de devenir le plus gros tapis du tournoi. Le canadien aurait pu trouver cela ennuyeux , mais avec le recul, il peut considérer cela comme une bénédiction, car aucun joueurs ayant finit une journée avec le chip lead n’a réussi à se qualifier pour la table finale.

Jour 1B : 45.300

Jour 2B : 154.600

Jour 3 : 560.000

Jour 4 : 1.223.000

Jour 5 : 6.695.000

Jour 6 : 5.415.000

Table Finale : 26.525.000

 

Jay Fraber, la force tranquille

Si on devait évalué les November Nines selon leur démarrage, la première place serait aller sans contestation à Jay Fraber, le seul de nos finalistes à finir le jour 1 avec un tapis à six chiffres. Sur son deuxième jour, Farber déchire le Top10 du classement des tapis pour le Jour 2B. Au jour 3, àprès le démarrage à chaud, Fraber ralentit un peu mais reste parmis les 50 plus gros tapis du tournoi. Le jour 4, Farber a eut un « moment de faiblesse » ne finissant la journée qu’avec un tapis deux fois supérieur à la moyenne. Au jour 5, Farber finit juste dans la moyenne, mais se propulsa en table finale lors du Jour 7 en récupérant un place dans le top10 lors de cette journée.

Jour 1B : 104.400

Jour 2B : 298.900

Jour 3 : 604.000

Jour 4 : 1.345.000

Jour 5 : 3.030.000

Jour 6 : 8.975.000

Table Finale : 25.975.000

 

Ryan Riess en mode Survivor

Au début des allées et venues du Main Event, Ryan Riess n’a pas exactement réussi à faire beaucoup de progrès. A la fin du Jour 2, son tapis avait augmenté de 3.150 jetons. Au jour 3, il a réussi à doubler son tapis qui reste encore bien inférieur à la moyenne. Au jour 4, Riess obtient un tapis à 7 chiffres et revient dans la moitié supérieure du chip count. LE jour 5 était l’heure de pointe pour Riess, finissant dans le top 10, mais le lendemain, il faisait parti des neuf plus petits tapis. Il a réussi a multiplié son tapis par sept passant au dessus de la moyenne, et l’envoyant en table finale.

Jour 1A : 72.250

Jour 2A : 75.400

Jour 3 : 167.000

Jour 4 : 1.078.000

Jour 5 : 5.570.000

Jour 6 : 3.830.000

Table Finale : 25.875.000

 

Sylvain Loosli, notre espoir tricolore

Dans un Main Event où nous avons vu de nombreux tapis fondre comme neige au soleil, Loosli a réussi à faire quelque chose dont lui seul a le secret, intégrer le Top10 et ne plus y bouger. Loosli a monté un gros tapis à la fin du Jour 5, après une main énorme où il élimina Danard Petit à la 30éme place. Il y est resté jusqu’à la fin du jour 6. Puis, au cours du jour 7, il continua de se maintenir pour atteindre la table finale. Il est le seul joueur des « November Nines » à avoir maintenu un tapis dans le Top10 du Chip count pendant deux jours consécutifs.

Jour 1C : : 45.675

Jour 2C : 271.500

Jour 3 : 500.500

Jour 4 : 877.000

Jour 5 : 5.690.000

Jour 6 : 14.125.000

Table finale : 19.600.000

 

Michiel Brummelhuis au forceps

Premier joueur Hollandais à la table finale du Main Event, ce ne fut pas une partie de plaisir pour lui. Dans la moyenne les trois premiers jours, il tomba à 327.000 jetons à la fin du Jour 4, alors que le tapis moyen était de deux fois plus (797.322). Il a décuplé son tapis lors du jour 5, et accrocha la table finale à la fin de la journée 7 avec 11.275.000 jetons.

Jour 1A : 95.225

Jour 2A : 309.500

Jour 3 : 666.000

Jour 4 : 327.000

Jour 5 : 3.485.000

Jour 6 : 2.245.000

Table Finale : 11.275.000

 

Mark Newhouse sur le fil

Un regard sur les jetons de Mark Newhouse à la fin de chaque chaque journée raconte l’histoire d’un joueur qui n’a cessé de trembler lors de chaque jour. Toutefois, il n’a pas été vraiment récompensé lors dur Jour 7 puisque, techniquement, c’est celui dont le stack a le moins évolué passant de 5.785.000 à 7.350.000. Il a été à un moment chip leader grâce notemment à une énorme pot contre Anton Morgenstern. Au sommet, NewHouse a compté plus de 22 millions de jetons, puis a vu fondre son stack.

Jour 1C : 77.075

Jour 2C : 110.500

Jour 3 : 441.500

Jour 4 : 1.611.000

Jour 5 : 2.035.000

Jour 6 : 5.785.000

Table Finale : 7.350.000

David Benefield en mode short stack

Au début du jour 6, David Benefield était dans la situation la moins enviable que n’importe qui. Il était bon dernier avec seulement 1.840.000 jetons. Puis, il a fait quelque chose qu’aucun short stack au cours des cinq dernières années a été en mesure de faire : faire parti des « November Nines ». On en a vu des short shatcks depuis la création des « November Nine » en 2008. Rien que l’an dernier, Andras Koroknai est passé de 27éme à l’un des plus gros stacks à la pause.

En 2010, John Dolan accompli le même exploit passant de 24éme à faire parti de la table finale de novembre. Cependant, personne n’a jamais vu un joueur dans la position de Benefield en arriver là. Benefield a défié les statistiques pour faire la table finale même si il sera dans une position très compliquée. L’ancien pro va revenir avec 15 grosse blindes, comme Kelly Kim, en 2008, qui n’était revenu en table finale qu’avec 10 grosses blindes et avait réussi à accrocher une huitième place.

Jour 1B : 88.025

Jour 2B : 261.100

Jour 3 : 249.000

Jour 4 : 1.675.000

Jour 5 : 3.675.000

Jour 6 : 1.840.000

Table finale : 6.375.000

Continue ta lecture...

Pour la 5e années consécutive, la compétition... Lire l’article

Derniers articles Top Shark Academy Sur Winamax : 50 000 Euros de Contrat Pro à Gagner
Jouez au poker sur votre tablette avec winamax !