News Poker - Actualité et infos sur le poker en ligne - Dim. 15/08/2010 - 12:44 CEST

Des Difficultés Rencontrées Par Les FAI Pour Bloquer Les Sites Illégaux

Depuis vendredi 6 août et la décision du Tribunal de Grande Instance de Paris, les fournisseurs d’accès à Internet (FAI) sont contraints de bloquer les cinq sites de jeux en ligne montrés du doigt. Mais, comme ils l’avaient mis en avant lors du procès face à l’ARJEL, les FAI rencontrent de grandes difficultés à empêcher leurs clients de se rendre sur les opérateurs illégaux.
<h2>Retour sur la décision du TGI envers les FAI</h2>
Cet été, l’Autorité de Régulation des Jeux en Ligne (ARJEL) entamait son premier bras de fer depuis sa création, contre les fournisseurs d’accès à Internet, en vue de bloquer les sites de jeux en ligne illégaux sur le marché français. Après une plainte portée en référée au Tribunal de Grande Instance de Paris, l’ARJEL a finalement eu gain de cause et les FAI se sont vus contraints, par leurs propres moyens, d’empêcher leurs clients d’accéder à ces opérateurs.
<h2>Les méthodes de filtrage sont-elles efficaces ?</h2>
Pour pouvoir opérer sur le marché des jeux en ligne en France, les sites doivent obtenir un agrément délivré par l’ARJEL, en respectant un cahier des charges défini par l’autorité administrative. Toutefois, cinq opérateurs furent identifiés sur le marché français, sans avoir été agréés au préalable par l’ARJEL, que les FAI sont chargés de bloquer dans les deux mois, sous peine de payer 10.000€ par jour.

Notons que des études sur les méthodes de filtrage de sites sur Internet ont récemment montré l’inefficacité de ces méthodes, rendant ainsi la décision du TGI optimiste, voire utopiste. Et Bouygues Telecom en a fait les frais, en tentant de bloquer le site Stan James. En effet, Bouygues a choisi un filtrage par DNS (Domain Name System), qui s’est montré infructueux, dans la mesure où les clients du FAI peuvent toujours accéder à l’opérateur illégal, en utilisant les DNS de Google, l’adresse IP du site ou se rendre sur les extensions étrangères (car la loi a seulement pris a partie l’extension en .com). Une autre méthode reste à la disposition des FAI, à savoir à savoir le filtrage par l’adresse IP. Mais, cette pratique bloquerait les autres sites légitimes, hébergés par le même secteur que Stan James. Ainsi, à l’heure actuelle, aucune méthode de filtrage ne semble en mesure de pouvoir bloquer les sites illégaux, confirmant les craintes des FAI à remplir leur mission. Concernant l’affaire Stan James, notons que la société basée à Gibraltar à décidé de <em>« <em>fermer les comptes associés à des adresses françaises et de déployer des logiciels de géo ciblage dans le but de bloquer ses services aux citoyens français. »</em></em><em> </em>

Continue ta lecture...

Pour la 5e années consécutive, la compétition... Lire l’article

Derniers articles Top Shark Academy Sur Winamax : 50 000 Euros de Contrat Pro à Gagner
Jouez au poker sur votre tablette avec winamax !