Stratégie poker - Stratégies pour jouer au poker en ligne et live - Ven. 24/09/2010 - 09:32 CEST

Cash Game : Jouez la Small Blind

Lorsque vous êtes de small blind et que tout le monde a passé avant vous, vous avez seulement une demi-blind à ajouter pour jouer le coup. Votre cote est de 3 contre 1 (soit une chance sur trois de toucher une main au flop), ce qui vous permet de jouer beaucoup de mains. Mais attention […]

Cash Game : Jouez la Small BlindCash Game : Jouez la Small Blind

Lorsque vous êtes de small blind et que tout le monde a passé avant vous, vous avez seulement une demi-blind à ajouter pour jouer le coup. Votre cote est de 3 contre 1 (soit une chance sur trois de toucher une main au flop), ce qui vous permet de jouer beaucoup de mains. Mais attention toutefois à la sélection de vos mains, car si vous limpez, un bon joueur (en position de grosse blind puisque le dernier à parler), cherchera à sonder la valeur de votre main et vous relancera. Vous devrez donc avoir une bonne main pour pouvoir supporter sa relance. Dans ce cas, vous pourrez même le sur-relancer. Compléter la petite blind avec de très bonnes mains et payer les relances devrait calmer les ardeurs d’éventuels adversaires qui chercheraient à vous tester. Après quelques de tours de table, la grosse blind sera découragée de vous relancer systématiquement et vous laissera jouer votre jeu.

Sélection des mains et position

Votre cote de 3 contre 1, vous permet donc de jouer presque 80% des mains. En gros abandonnez les cartes hautes avec petit kicker, du type K4 ou 93. Vous pouvez jouer les mains premiums, toutes les paires mais également, les connecteurs assortis (consultez l’article des classifications des mains de départ au pokerpour en savoir plus). Gardez à l’esprit que vous jouerez hors de position tout au long du coup. Variez votre jeu et relancez parfois pour arracher le pot avant le flop. En effet, que faire si vous ne touchez rien ? Vous avez seulement une chance sur 3 de toucher votre flop.

Deux exemples

Exemple 1 : Vous complétez avec AK. Votre adversaire check. Le flop donne : 7T4 Vous pouvez toujours faire un continuation bet, mais votre adversaire peut avoir n’importe quoi, puisque vous lui avez laissé une carte gratuite. Comment vous situez vous ? Que faire s’il vous relance ? Là encore vous devez varier votre jeu, mais dans la plupart des cas, checkez tout au long du coup. Même si vous perdez à l’abattage, votre adversaire verra que vous complétez aussi avec des mains premiums. Il sera moins tenté de vous relancer dans le futur. Exemple 2 : Vous touchez AA. Deux choix s’imposent à vous. Relancer ou Payer. Vous pouvez payer, pour dissimuler votre jeu, en espérant être relancé. S’il checke, vous prenez le risque de faire face à deux paire, et votre paire d’As peut être vulnérable. Si vous connaissez bien votre adversaire, et que vous pensez qu’il ne relancera pas le coup, prenez l’initiative et relancez vous-même. Vous avez deux avantages à cela : vous faites grossir un pot dans lequel vous êtes favori et vous obligez votre adversaire à abandonner des mains marginales. Vous saurez mieux vous situer après le flop et ralentir sur un flop trop dangereux. Parfois, cela vous évitera de perdre tout votre tapis.

Jouez et complétez votre stratégie de poker :

FrenchAero pour JouerAuPoker.fr

Continue ta lecture...

Pour la 5e années consécutive, la compétition... Lire l’article

Derniers articles Top Shark Academy Sur Winamax : 50 000 Euros de Contrat Pro à Gagner
Jouez au poker sur votre tablette avec winamax !