Stratégie poker - Stratégies pour jouer au poker en ligne et live - Mar. 11/05/2010 - 15:25 CEST

Le Jeu Hors de Position, le Stop And Go et le Go And Go

Vous savez tous que la position à une table de poker est un des concepts déterminant. Les joueurs de poker de niveau intermédiaire se demandent souvent «Comment vais-je pouvoir négocier cette main en SB ou BB, si le Cut Off ou le Bouton me relance? ». Si les tapis sont profonds, vous avez une multitude de choix (fold, call, 3-bet, shove…). Cependant lorsque la profondeur des tapis ne permet plus ces actions de relance, ou de sur-relance, c’est le moment d’exploiter les techniques que je vais vous décrire dans cet article.

Imaginons que vous êtes dans les niveaux avancés d’un tournoi et la profondeur de votre tapis ne permet pas d’avoir un jeu post-flop, la majorité de vos décisions devront être prises avant le flop. Les deux techniques que je vais vous enseigner maintenant exploitent l’ handicap d’être hors de position et le transforme en atout. En fait, le but est de trouver et de maximiser votre équité de bluff post-flop, puisque vous n’en avez pas pré-flop.
<h2>Le Stop and Go</h2>
Le principe est simple, il consiste à payer hors de position (c’est à dire en position de Small Blind ou de Big Blind) la relance de votre adversaire pré-flop avec la ferme intention de <span style="text-decoration: underline;">faire tapis au flop, peu importe celui-ci</span>! Plutôt que de faire tapis pré-flop à la suite de la relance de votre adversaire,  <span style="text-decoration: underline;">on conserve une chance de faire passer son adversaire si il ne trouve pas son flop</span>. En effet, il faut savoir qu’en tête à tête, deux fois sur trois votre adversaire manquera son flop. Comprenez bien que votre opposant aura sans doute du mal à payer votre tapis si le flop ne lui convient pas, ce qui n’était pas le cas pré-flop.

<span style="text-decoration: underline;">Exemple concret:</span>
Contexte : milieu de tournoi, blindes 200/400, notre tapis est de 2500 jetons. Nous sommes de Big Blind et nous découvrons une paire de 8.
<span style="text-decoration: underline;">L’action:</span> Tout le monde s’est couché jusqu’au bouton qui fait une ouverture à 1000. Le joueur en position de SB s’est couché, c’est à nous de parler. Nous ne sommes pas très bien placés dans le tournoi, il nous faut absolument saisir notre chance avec cette main. Nous sommes prêts à jouer notre tapis avec cette main.
Si nous faisons tapis maintenant, cela porte le pot à 3700, et notre adversaire n’aura « que » 1500 à rajouter pour le gagner. Autant dire qu’avec une telle côte, il sera difficile pour lui de coucher sa main. S’il paye, nous verrons bien sûr les 5 cartes du board, mais nous n’aurons aucune possibilité de bluff. Au lieu de relancer à tapis, contentons nous de payer sa relance.
Le flop arrive : Ks 4d 7c. Nous faisons tapis directement de nos 1500 derniers jetons. Notre adversaire réfléchi. Souvent il ne pourra pas payer. En effet, s’il a des mains du genre AQ, AJ, AT, QJ, QT…il ne paiera sans doute pas. A noter que si nous avions fait tapis pré-flop, avec de telles mains il aurait sans doute suivit. En utilisant cette technique du STOP &amp; GO, nous avons réussi à garder de l’équité de bluff, et à faire passer notre adversaire qui était sans doute prêt à payer notre tapis pré-flop. Bien évidemment, cela ne marchera pas à chaque fois. Si votre adversaire s’est embusqué avec AK, KQ, KJ…il suivra sans aucun doute. En fait sur un flop Kxx, vous pouvez faire coucher AQ, AJ, AT, QJ…sur un flop As Qs Js, vous pourriez faire coucher toutes les paires servies moyennes, es 9-9, ou 10-10 qui dominaient votre 8-8

NOTES:
<ul>
<li>Rappelez-vous que deux fois sur trois il manquera le flop, et si à chaque fois qu’il le manque il couche sa main, votre action est gagnante à long terme.</li>
<li>L’utilisation de cette technique requiert également que votre main ne soit « pas trop forte ». En effet, si vous avez JJ+, AK, il faut faire tapis pré-flop. Vous serez très souvent payé par une main plus faible surtout quand les tapis sont peu profonds.</li>
</ul>
Cette technique s’applique bien pour la défense de blinds. Vous pouvez aussi l’exploiter dans d’autre position. Par exemple, vous êtes UTG ou UTG+1, vous avez relancé mais un joueur en position tardive vous sur-relance. Vous pouvez tout à fait juste payer avec l’intention de miser votre tapis au flop.
Pour des joueurs avancés, je conseillerais même d’utiliser cette technique en période de bulle d‘un tournoi dans un cas précis : vous avez amassé beaucoup de jetons depuis le début du tournoi et vous voulez faire pression sur un « short-stack », un joueur qui ne voudra pas engager ces derniers jetons s’il n’est pas sûr d’être max. Beaucoup de joueurs ont peur d’engager leur tapis sur un flop manqué, surtout s’ils risquent l’élimination si proche des places payées!
<h2>Le Go and Go</h2>
Principe du « Go&amp;Go »: il s’agit de calibrer sa relance pré-flop de sorte qu’il vous reste un stack équivalent à la taille du pot au flop, dans l’optique de faire tapis sur n’importe quel board. A savoir: Si vous êtes deux joueurs dans le coup, et que vous êtes le plus petit tapis, vous devez miser un tier de votre stack pré-flop pour avoir un tapis égal au montant du pot au flop. Cette technique marche particulièrement bien contre des joueurs avec un style large passif, qui aiment voir beaucoup de flops.

<span style="text-decoration: underline;">Prenons à nouveau un exemple:</span>

Contexte: Sit &amp; n Go à 9 joueurs, 3 places payées. Il n’y a désormais plus que 5 joueurs avec des blinds 200/400. Nous sommes second en jeton avec 6000 (15BB) jetons et nous découvrons AK assortis en position de Small Blind.
Le joueur A qui est au bouton est justement un de ces joueurs large passif, il a vu beaucoup de flops depuis le début de la partie et est chip leader du tournoi avec 9000 jetons.
<span style="text-decoration: underline;">L’action:</span> tout le monde se couche jusqu’à ce joueur A au bouton qui se contente de limper une fois de plus. C’est le moment pour faire un Go&amp;Go. Notez qu’à l’approche de la bulle, certains auraient envie de jeter leurs cartes et ne pas avoir de confrontation avec le chip leader. Ce n’est pas une idée insensée, mais AK assortis est sûrement devant le range de mains de votre adversaire, et c’est le moment de prendre des jetons pour vous assurer d’être payé.

Nous relançons donc à hauteur d’un tiers de notre tapis, soit 2000 jetons. La Big Blind se couche, et comme prévu le joueur A paye. Le pot est maintenant à 4200, et il nous reste 4000 jetons. Il est à noter qu’un bon joueur remarquerait toute de suite que notre mise « non standard » nous engage à tapis. C’est en quelque sorte un « auto-commit ».

Le flop : 3s3h7h. Nous faisons tapis, et notre adversaire couche très rapidement. Nous gagnons le pot et nous passons chip leader du tournoi.

Je viens de vous enseigner deux techniques pour jouer hors de position avec des tapis peu profonds. Il va sans dire que vous pouvez les adapter à d’autres situations. Un bon joueur de poker se doit d’être créatif. Vous pourriez par exemple utiliser la méthode du Go&amp;Go en effectuant un 3-Bet light pré-flop (c’est-à-dire qu’au lieu d’avoir un très bon jeu, vous faites la même chose avec un jeu moyen, voire médiocre)…

Je tiens à dire une dernière chose. Si il vous arrive d’utiliser une de ces deux méthodes, et que le flop qui arrive vous donne un jeu ENORME vous n’avez plus aucune raison de miser votre tapis, checkez et laissez votre adversaire faire l’erreur!

Continue ta lecture...

Pour la 5e années consécutive, la compétition... Lire l’article

Derniers articles Top Shark Academy Sur Winamax : 50 000 Euros de Contrat Pro à Gagner
Jouez au poker sur votre tablette avec winamax !